Publié le : 20/02/2022

La réalité des poules pondeuses - constats et enjeux

La réalité des poules pondeuses - constats et enjeux

Lorsqu’on devient vegan ou végétalien, l’un des aliments dont on décide de se passer, c’est l’œuf. Mais pourquoi ? 

Pourquoi les œufs sont-ils exclus du régime vegan alors qu’on ne tue pas l’animal ? En plus, la plupart ne sont pas fécondés, ils sont donc inutiles aux femelles non ? Pourquoi s’en priver au juste ?

Délire de ‘‘vegans extrémistes’’ ou réelle maltraitance derrière l’élevage de poules pondeuses ? C’est la question à laquelle je souhaite répondre aujourd’hui, parce qu’on me pose souvent la question. Le but de l’article : éclairer chacun·e sur la réalité des poules pondeuses afin de faire le choix d’en consommer - ou pas - en toute conscience.  

0185AFF8 EC9F 4CCF B7A4 839B2D69A58F

De la naissance à la mort de la poule pondeuse : l’élevage en cage 

Si le véganisme refuse toute consommation d’œuf sous quelle que forme que cela soit, c’est pour une bonne raison : la plupart des poules pondeuses sont maltraitées, mutilées et dépossédées d’elles-mêmes tout au long de leur (courte) vie. Chaque année nous en tuons 7 milliards (soit autant que le nombre d’humain·es sur Terre). Pour en savoir plus, je te propose un petit tour d’horizon de la vie de ce gallinacé de sa naissance à sa mort : 

  • Naissance des poussins mâles et femelles, un tri sélectif

Avant de naître, ces futurs oiseaux sont très tôt retirés de leur mère. Ils sont placés dans d’immenses couveuses artificielles. À leur éclosion, les poussins sont triés selon son sexe. Les poussins mâles n’étant d’aucune utilité (pour l’humain·e), il sont broyés vifs ou gazés au dioxyde de carbone (CO2). Les femelles quant à elles vont subir un autre sort…

  • Épointage du bec (débecquage) pour les femelles
E7619C09 FB3C 48A3 B6AE 0CA9B348DCC3

Étant élevés dans des espaces clos et restreints, ces oiseaux ont parfois des comportements anormaux en raison des chocs physiques et psychologiques endurés. Le stress, la promiscuité et les conditions d’élevage entraînent parfois des combats avec le bec. C’est pourquoi les éleveurs décident de leur raccourcir la partie supérieure du bec pour éviter les blessures. Cette action est réalisée à l’aide d’une lame à très haute température. C’est ce que l’on appelle l’épointage. Plusieurs études dont l’une récente montrent que le bec est une partie très sensible de l’animal. Cet acte est donc sans aucun doute douloureux pour elles. 

  • La vie en batterie, en cage ou en plein air ?

Qu’elles soient élevées en plein air ou en cage, dès qu’elles ont entre 4 et 5 mois, les poulettes sont placées dans les élevages de ponte. Elles y seront jusqu’à ce que leur production d’œuf baisse. Pendant ce temps, elles vivent dans une promiscuité innommable. Et ce même si elles sont ‘‘labellisées’’ comme étant  « élevées en plein air ». Car en effet, ce label ne garantit qu’un temps minimum passé dehors. D’autant plus qu’elles sont souvent très nombreuses dans les élevages. Elles ne disposent pas d’espace suffisant même à l’extérieur. Ce sont des êtres joueurs qui aiment se percher, faire des bains de poussières ou se creuser des nids dans la terre… lorsque les œufs sont labellisés « plein air » il convient donc de se rappeler ce que cela signifie réellement. Quant aux poulettes élevées en cage n’en parlons pas : bien souvent elles ne voient jamais la lumière du jour. Leur cage correspond à une ou deux feuille(s) A4 maximum.

  • Mise à mort même encore vivantes

En général, une poule pondeuse pond 300 fois par an. Mais dès qu’une femelle devient moins productive, elle est retirée de l’élevage et part à l’abattoir. La plupart ont 1 an et 4 mois en moyenne. Considérées comme inutiles, toutes les femelles seront directement destinées à la consommation humaine ou animale. 

À leur arrivée, elles sont suspendues par les pattes à des crochets afin d’être ensuite plongées dans un bain électrifié, encore conscientes. Ensuite, elles sont saignées, déplumées puis éviscérées, selon l’association L124.   

La poule est un être sentient : intelligence et vie sociale en quelques chiffres  

L’image du gallinacé est assez malmenée : accusés à tort d’être stupides, méchants et capricieux les préjugés leurs mènent la vie dure… ! 

Mais en réalité cet animal est très étudié par les ethnologues. Et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les études scientifiques démontrent que les coqs et leurs femelles savent compter, se reconnaitre, se soigner… 

Les poules sont des oiseaux sociaux. Elles communiquent avec leurs congénères, sont douées d’empathie et dépendent d’une organisation sociale bien précise. En liberté, elles forment ainsi un groupe de 20 à 25 individus avec un mâle dominant. Elles savent reconnaître individuellement chaque membres du groupe. Et dans un élevage personnel, elles savent même reconnaitre les prénoms qu’on leur donne. 

Enfin, on sait désormais que dès leur plus jeune âge, les poussins savent compter jusqu’à 5 minimum ! Les gallinacés sont donc loin d’être des animaux stupides ou insensibles. 

Pourtant, le constat est le suivant : les jeunes sont séparés de leur mère qui a pourtant un rôle éducatif primordial à jouer. Ainsi on leur retire dès leur plus jeune âge la plupart de leurs aptitudes sociales.

Chez Vegranola, on se dit que si davantage de personnes savaient cela, peut-être qu’iels chercheraient des alternatives aux œufs issus de l’industrie… Je ne peux donner mon accord à une telle cruauté animale et ce d’autant plus lorsque je sais que l’on peut faire autrement… 

Fun fact : l’ancêtre des oiseaux, le connais-tu ? 

La poule et le coq sont des animaux domestiqués il y a près de 8000 ans. Leur ancêtre commun est le coq bankiva, originaire des forêts d’Asie du Sud-Est. Lui-même dérivant d’un ancêtre commun à tous les oiseaux : un dinosaure théropode qui vivaient sur Terre il y a 150 millions d’années ! Étonnant non ? Pense-y la prochaine fois que tu croises l’un de ces oiseaux… peut-être que leurs gènes d’ancien dinosaure resurgiront et qu’un jour… ils se vengeront ! 


Vegan : comment remplacer les œufs en cuisine ? 

Lorsqu’on est vegan, il est possible de remplacer cet indispensable de cuisine par des méthodes aussi différentes que variées. Ce n’est absolument par un problème de s’en passer, quand on sait comment faire. Avec la Vegranola Academy, je t’apprends à végétaliser ton alimentation et à remplacer les produits animaux par des produits végétaux dans tes pâtisseries, omelettes et tant d’autre !  

Globalement en pâtisserie, il est possible de remplacer les œufs par : 

  • De la compote
  • De la banane
  • De la farine de soja, de pois chiche ou de la fécule de maïs
  • Du yaourt soja
  • Des graines de lin et de chia
  • Etc…
13B3E4ED 4CF0 47B5 935E 570D7FD50E9D

Agir pour les poules : adopter un gallinacé, les associations à contacter

Pour lutter contre les conditions d’élevage ou pour les sauver d’une fin de vie à l’abattoir, il est possible d’adopter des poules. Certaines associations comme Adopte 1 poule ou Champs libres aux poules permettent d’en sauver près de chez soi. Enfin, des groupes Facebook comme Sauvetage de poules sont aussi un moyen efficace de les sauver ou de les protéger

D70CCFDE 9D32 4D06 8101 582943991FD9

Merci de ta lecture ! N’hésite pas à me laisser un commentaire ou à m’écrire sur les réseaux sociaux ! À la semaine prochaine, pour un nouveau sujet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parcourez nos articles

Noël vegan : 7 idées pour un réveillon festif (repas, cadeaux…)
Tes petits-enfants sont véganes et tu ne sais pas quoi leur cuisiner le jour du réveillon ? Tu aimerais surprendre tes...
Le foie gras éthique à Noël n’existe pas : 5 alternatives véganes
Le foie gras éthique n’existe pas, c’est un fait. Et encore plus pendant les fêtes de fin d’année où l’on consomme...
Vegan : comment éviter les carences ? Mon guide nutritionnel 7 étapes
En 2022, sais-tu qu’on considère que plus de 30% de la population mondiale souffre d'anémie (carence en fer) ?  Et que...
1 2 3 14
AcademyEbook
Si tu souhaites me soutenir dans la production de contenu gratuit que je propose sur mon blog et sur Instagram, tu peux me soutenir via le site Tipeee ! Il n’y a pas de petit soutien, alors merci d’avance si tu passes par là !
Copyright Végranola 2022 © Tous droits réservés
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram